{A lire} La vérité sur l’affaire Harry Québert – Joël Dicker

J’ai découvert Joël Dicker grâce à son deuxième roman La vérité sur l’affaire Harry Quebert. Récompensé par le Goncourt des lycéens et le Grand Prix du roman de l’Académie française, ce jeune écrivain a su me tenir en haleine jusqu’aux dernières pages de ce livre… que j’ai adoré !

petits-pois-ligne

Ce que dit la 4ème de couv’

À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Mon avis

C’est un roman que j’ai lu avec beaucoup de plaisir. Il faut dire que son auteur sait maintenir le suspense jusqu’au bout grâce, notamment, à un très grand nombre de rebondissements empêchant le lecteur de s’ennuyer. On se retrouve alors facilement pris dans le tumulte des révélations de secrets qui à la fois unissent et séparent les habitants du petit village d’Aurora autour de cette disparition non élucidée depuis 33 ans. Marcus Goldmann, comme Harry Quebert sont des personnages particulièrement attachants. L’un pour son désir de transmettre à la fois ses connaissances en termes d’écriture et de vie, l’autre dans sa volonté et sa capacité à ne jamais douter de son maître et ami.
Si l’histoire entre cette gamine de 15 ans et Harry Québert alors âgé de 34 ans pourrait s’avérer dérangeante (comme ce fût le cas pour moi en lisant Lolita de Nabokov, que je n’ai pas pu terminer ! ), elle est en réalité racontée avec beaucoup de pudeur, mettant davantage l’accent sur les sentiments de l’un comme de l’autre et poussant à la réflexion sur la psychologie des deux personnages.
Enfin, autre caractéristique remarquable de ce roman, c’est son côté « histoire à tiroirs ». Joël Dicker nous ballade entre deux époques : celle à laquelle se sont déroulés les faits et celle de Marcus Goldmann menant sa propre enquête, 33 ans plus tard. Bien que les aller-retours soient nombreux, et que la gymnastique d’écriture a probablement du être dense, tout reste toujours très clair pour le lecteur.

En bref, une belle découverte qui m’amènera très certainement à suivre cet auteur de près et qui m’a donné envie de lire son premier roman : Les derniers jours de nos pères, également récompensé par le prix des écrivains genevois.

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Partager

Tu aimeras peut-être...

8 comments on “{A lire} La vérité sur l’affaire Harry Québert – Joël Dicker

  1. DarkGally
    29 mars 2013 à 10 h 02 min

    J’ai également adoré ce livre ! Très bien écrit, prenant et touchant. On ne peut qu’être ému par l’amour de Harry pour sa minette (qui avait bien plus que son âge dans sa tête).
    Ceci dit, j’ai aussi adoré Nabokov que je relis régulièrement (mais c’est bien plus malsain il faut être honnête)

    • Trois Fois Rien
      30 mars 2013 à 13 h 31 min

      Nabokov j’ai eu du mal et je n’ai pas insisté à vrai dire… Mais pour celui-ci ça m’a beaucoup moins dérangé. C’est pas le même degré c’est certain !

  2. Béné
    29 mars 2013 à 10 h 57 min

    Tu me le prêteras ? Ça me donne envie de le lire !

    • Trois Fois Rien
      30 mars 2013 à 13 h 29 min

      Oui !! (Ps : C’est marrant de te voir ici ! 😉 )
      Bisous

  3. auroreinparis
    29 mars 2013 à 12 h 24 min

    J’en ai entendu beaucoup de bien, ta critique ne faisant pas exception. J’ai envie d’un livre que je n’arriverai pas à lâcher, et ça sera peut être celui-ci !

    • Trois Fois Rien
      30 mars 2013 à 13 h 29 min

      Bonne lecture alors ! j’ai hâte de savoir ce que tu en auras pensé !

  4. Missbavarde
    29 mars 2013 à 20 h 05 min

    Je note pour demain je dois échanger un livre tu sais 🙂

    • Trois Fois Rien
      30 mars 2013 à 13 h 28 min

      Ben prend pas celui-ci, je te le prêterai si tu veux !

Répondre

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Required fields are marked *