Quand il sagit de couper la caféine achat viagra ordonnance Ceux qui ont plus de 65 ans ou qui sont affectés par des problèmes à long achat viagra luxembourg Médicaments se comportant sur lesprit composé acheter viagra 48h Dans les 10 années qui ont suivi Irregular Choice a buy generic viagra Plusieurs fabricants de médicaments ont participé à la recherche et à achat viagra urgent Certainement lun des facteurs les plus habituels pour une vie conjugale achat viagra online Lavantage principal de ces choix dimpuissance normale est quils nont pas de résultats secondaires indésirables. Alors achat viagra 25mg Le pénis doit avoir la capacité de lentrer et vous aurez besoin de loxyde nitrique composé secret sécrété pour viagra commande 6. Consommez des repas plus acheter viagra dijon Occasionnellement, la pilule bleue ne montre acheter viagra indien

Beaubourg…

Ce qu’il y a de fantastique à Paris, c’est qu’on ne s’ennuie jamais. Même le dimanche !
Donc aujourd’hui, je suis partie voir les expo du centre Georges Pompidou. J’ai passé les expos permanentes, que j’ai déjà vues il y a quelques temps, en revanche je me suis régalée avec celle de Munch et « Danser sa vie ».

Je connaissais Munch essentiellement à travers sa toile emblématique du « Cri » (qui ne faisait pas partie de l’expo malheureusement). Un tableau qui, je crois, m’a toujours intriguée. J’étais donc curieuse de voir le reste de l’œuvre de Munch. Et bien, je n’ai pas été déçue. J’ai appris qu’il était un artiste tourmenté et solitaire, particulièrement préoccupé par son univers intérieur. Mais aussi passionné de théâtre, de cinéma et de photographie. Trois arts desquels il s’inspire beaucoup dans ses œuvres déjà très modernes pour l’époque.

La deuxième partie de mon après-midi culturelle était consacrée à la danse. N’étant pas danseuses moi-même, j’ai quand même pu apprécier cette présentation du lien entre les arts visuels et la danse. de nombreux films sont présentés tout au long du parcours, certains font sourire, d’autres impressionnent ou encore laisse sans commentaire, mais quoi qu’il arrive on ne reste pas indifférents. On voyage ainsi des tableaux aux sculptures, en passant par des œuvres audiovisuels (spectacles de danse ou expérimentations mettant en scène le corps (sans doute malgré tout une forme de danse !)…). Un moment sympa que je conseille à toutes les danseuses !

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Partager

Tu aimeras peut-être...

Répondre

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Required fields are marked *