Quand il sagit de couper la caféine achat viagra ordonnance Ceux qui ont plus de 65 ans ou qui sont affectés par des problèmes à long achat viagra luxembourg Médicaments se comportant sur lesprit composé acheter viagra 48h Dans les 10 années qui ont suivi Irregular Choice a buy generic viagra Plusieurs fabricants de médicaments ont participé à la recherche et à achat viagra urgent Certainement lun des facteurs les plus habituels pour une vie conjugale achat viagra online Lavantage principal de ces choix dimpuissance normale est quils nont pas de résultats secondaires indésirables. Alors achat viagra 25mg Le pénis doit avoir la capacité de lentrer et vous aurez besoin de loxyde nitrique composé secret sécrété pour viagra commande 6. Consommez des repas plus acheter viagra dijon Occasionnellement, la pilule bleue ne montre acheter viagra indien

La rhubarbe, plante mystérieuse…

La rhubarbe me fait penser à une plante mystérieuse que je pourrais trouver au fond du jardin de ma grand-mère. J’étais persuadée de ne pas l’aimer.  Une plante à manger et qui aurait du goût ? Ça me paraissait improbable. Ceci dit, ma curiosité l’a emporté lors de ma dernière virée au marché.Sur les étals, de la rhubarbe. L’ignorante que je suis ne savait même pas que la rhubarbe est actuellement de saison. La moitié des paniers autour de moi en sont remplis, je me laisse séduire par les prix attractifs de la plante mystère et me voilà partie avec une dizaine de tiges de cette plante au nom quelque peu étrange.

La rhubarbe, paraît-il, est une immense source d’inspiration culinaire que l’on peut utiliser tant en version salée que sucrée. me concernant, j’opte pour le niveau débutant : la compote !

Après avoir passé les tiges sous l’eau, il faut tout d’abord les peler. Et autant dire que ce n’est pas une mince affaire ! Je m’en suis pas mal vue, mais j’imagine qu’il faut prendre le coup de main. Pour information, si vous acheté de la rhubarbe et qu’elle a des feuilles, il est nécessaire de les retirer car elles sont toxiques…

Une fois toutes les petites fibres retirées, coupez les tiges en tronçons. Je les ai ensuite placée dans une passoire au dessus d’un saladier et je es ai saupoudrées de sucre avant de laisser reposer une bonne heure. J’imagine que cela permet de retirer un peu d’acidité.

Placez ensuite les tronçons dans une casseroles en versant le liquide dégorgé. Personnellement, j’ai rajouté un peu d’essence de vanille.

Peu à peu, la rhubarbe fond, ce qui est assez étonnant pour une plante. Il n’y a pas besoin de l’écraser. J’ai laissé mijoter une petite heure en remuant de temps en temps.

Verdict : la rhubarbe est vraiment particulière ! C’est en effet très acide, n’ayant pourtant pas lésiné sur le sucre, mais c’est plutôt sympa et original, ça change des compotes habituelles.

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Partager

Tu aimeras peut-être...

2 comments on “La rhubarbe, plante mystérieuse…

  1. 30ansoupresque
    11 juin 2012 à 18 h 42 min

    Moi aussi j’étais dubitative comme toi au départ (pour moi aussi la rhubarbe c’était un truc qui poussait chez mamie et qu’elle essayait en vain de me faire manger quand j’étais petite). Puis je me suis lancée dans la compote et maintenant j’adore ça. Mais l’astuce en fait c’est de faire de la compote avec de la rhubarbe + un autre fruit plus sucré. Par exemple : je mets moitié fraise, moitié rhubarbe en cette saison (moitié pommes en hiver). Ça permet de mettre moins de sucre et l’association des deux fruits est absolument exquise…! Parce que la rhubarbe seule, je suis d’accord, c’est un peu acide quand même.

    • Trois Fois Rien
      11 juin 2012 à 19 h 41 min

      On m’avait dit qu’il fallait y mettre un autre fuit pour diminuer l’acidité (je n’avais rien sous la main), mais l’idée de faire moitié/moitié est une bonne idée ! Je note pour la prochaine fois ! Bises

Répondre

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Required fields are marked *